Mutuelle Intériale

mutuelle_interiale.jpgIntériale est née en 2008 de la fusion de trois mutuelles de la Fonction Publique.

C'est une mutuelle pour les fonctionnaires, créée et gérée par des fonctionnaires.

Son conseil d'administration est composé de professionnels issus de collectivités territoriales, du Ministère de l'Intérieur (Police Nationale, Préfectures, Administration centrale).

Interview de Pascal Beaubat - Président d'Intériale

Vous êtes président de la mutuelle Intériale. Pouvez-vous nous la présenter ?

Intériale est la quatrième mutuelle de la fonction publique. Elle accompagne environ 500 000 fonctionnaires et leurs familles dans la gestion de leur santé quotidienne, de leurs risques professionnels et de leur stratégie de prévoyance.

Nos principes – créativité, fiabilité, solidarité – sont inspirés à la fois de l’univers du high-tech le plus innovant et du mutualisme historique.

Et toute cette expertise n’a qu’un but, le service de l’adhérent. Avec, je dois dire, un certain succès : nous avons ainsi été récompensées à plusieurs reprises par les Argus d’or de l’Innovation et bénéficions de la certification ISO 9001-2015 pour l’ensemble du processus d’accompagnement de nos adhérents, depuis la conception de l’offre jusqu’à la gestion des prestations.

Vous êtes un partenaire important de l’Institut Cerba. Quel est le sens de cette collaboration ?

Chez Intériale, quand nous envisageons ou qu’on nous sollicite pour un partenariat, nous nous posons toujours deux questions préalables : le partenaire potentiel partage-t-il nos valeurs ? Que pouvons-nous faire ensemble, concrètement ?

Sur le premier point, nous sommes complètement en phase avec la ligne de conduite suivie par Cerba :
•    L’exigence éthique dans la relation avec le patient ou l’adhérent ;
•    L’intégrité dans le management des salariés ;
•    La maîtrise scientifique ;
•    La qualité du service rendu ;
•    Le sens de l’efficacité.

Et sur le deuxième point, le souci d’agir concrètement, de faire ?

C’est la même chose. Chez Intériale, nous essayons d’être, comme on dit, des « faiseurs » et pas des « diseurs » ! D’emblée, avec Cerba, nous nous sommes dirigés vers un projet susceptible de se transformer en prestation pour nos adhérents. Nous voulions notamment aider une « catégorie » d’adhérents très symbolique à nos yeux, car elle représente la vie avec toutes ses promesses, les liens familiaux, l’avenir, l’espérance, bref ce qui est le plus précieux : je veux parler des femmes enceintes.

De quoi s’agit-il ?

Intériale a soutenu la mise au point, par différents acteurs du domaine de la santé, dont Cerba, d’un test de Dépistage Prénatal Non Invasif (DPNI) qui permet aux femmes enceintes de détecter une possible malformation du fœtus à travers un test génétique réalisé grâce à une simple prise de sang. C’est une avancée cruciale, car les autres techniques de dépistage mettent en péril la vie du fœtus et la santé de la mère. Intériale est pour l’instant la seule mutuelle à avoir inclus ce DPNI dans ses forfaits Santé.

Et pour l’avenir, y a-t-il d’autres projets en vue ?

Les idées ne manquent pas ! Intériale et Cerba ont vocation à poursuivre leur collaboration, car parmi les axes de développement retenus par notre mutuelle, deux appellent des partenariats de ce type : la prévention, pour répondre au désir de nos adhérents de prendre en mains leur santé et d’être les premiers acteurs de leur protection sociale ; l’innovation, pour mettre au service de nos adhérents les fruits de ce que j’appelle la « révolution scientifique du quotidien » : plus de proximité, de rapidité, de confort, d’autonomie et de simplicité. Pour nous, c’est une nouvelle logique dans le service à l’adhérent, où les nouvelles technologies ne sont plus le gadget, la cerise sur le gâteau, mais les murs porteurs, l’ossature de la prestation.